Notre Projet

Depuis sa création il y a 10 ans, Ultime Liberté s’est développé régulièrement, sous l’impulsion de Claude Hury sa présidente. Notre association atteint aujourd’hui une dimension qui exige d’adapter son organisation, pour qu’elle soit mieux capable de poursuivre les objectifs qui font sa spécificité.

Depuis plusieurs années, les comptes rendus successifs du CA laissent espérer la mise en place d’outils concrets, suite aux travaux des diverses commissions. Mais, à ce jour, rien de réaliste n’est en place : pas de cellule de veille pour l’information, pas de formation sérieuse à l’accompagnement, pas d’aide active à l’organisation des antennes ni à la communication horizontale entre antennes, etc.

Nous sommes une équipe qui propose de participer à cette évolution en mettant au service de tous nos compétences d’accompagnants chevronnés, d’anciens membres du CA qui en ont démissionné, et d’internautes qui savent exploiter les possibilités du web.

Améliorer l’accès à l’information.

Les accompagnants, et les adhérents qui en font la demande, doivent disposer d’informations à jour sur toutes les solutions qui existent. Elles évoluent très vite et ne sont pas faciles à connaître ni à vérifier.

Nous proposons de créer une cellule nationale de veille :

  • qui recherche activement et qui valide (au besoin par des tests techniques) les informations,
  • qui s’assure de la remontée des constatations de terrain et procède à leur analyse,
  • qui informe en temps réel, de façon sécurisée, les accompagnants et les animateurs des antennes de l’évolution des solutions praticables.

Rénover l’accompagnement

L’accompagnement est devenu plus difficile du fait de l’instabilité des informations présentes sur internet. Il faut repenser le rôle, les pratiques d’intervention et l’organisation des accompagnants dans les antennes, mettre en place un dispositif de formation unique, établi au niveau national, pour tous les accompagnants pour l’enrichir, l’homogénéiser et la sécuriser.

Nous nous proposons de construire au niveau national des outils supports de cette formation, mis à jour régulièrement

Aider les antennes à s’organiser

Pour faire vivre les objectifs d’Ultime Liberté, et effectuer un accompagnement efficace et sécurisé, la multiplication des antennes ne nous semble pas la meilleure réponse.

Des outils concrets permettront des pratiques cohérentes :

  • établir une « charte des antennes » qui fixe les bases communes,
  • créer au niveau national un centre de compétences, d’expertise et de conseil au service des antennes, intervenant à la demande.
  • créer au niveau national un collectif dont les membres seront chargés de se déplacer dans les antennes, afin d’harmoniser les pratiques, informer, aider.
  • favoriser les échanges horizontaux entre antennes.
  • favoriser les fonctionnements en plusieurs lieux, à l’intérieur d’une antenne.

Démocratiser le fonctionnement de l’association

Nous redonnerons aux assemblées générales leur rôle d’organe souverain de l’association, qui est de décider des grandes orientations, de constituer un lieu de débat et d’échanges et de contrôler l’équipe dirigeante.

Cela suppose que :

  • les statuts et le règlement intérieur soient revus pour fixer les modalités des rapports entre les antennes et le CA et limiter la durée des mandats au CA,
  • les votes soient précédés de débats, y compris localement dans les antennes,
  • les votes se fassent en présentiel, par procuration, ou par correspondance sur demande de l’adhérent,
  • à chaque assemblée générale ordinaire, un budget prévisionnel structuré par les objectifs d’Ultime Liberté soit présenté et soumis au vote.

Pour tous ces points,

Nous entendons favoriser l’implication des adhérents qui « veulent faire quelque chose ». Les compétences sont nombreuses et diverses. Notre force sera de les mobiliser.

Sans négliger l’aspect législatif, à mener en lien avec les associations dont c’est le but principal, nous privilégierons l’accompagnement.

Notre but reste parfaitement décrit dans le premier article de nos statuts actuels :

L’association « Ultime Liberté » poursuit les objectifs suivants :

Obtenir :

  • la liberté de disposer de sa personne, de son corps, et de sa vie,
  • la liberté de choisir le moment, le lieu et les modalités de sa mort reconnue par une loi incluant «le suicide assisté » ou l’euthanasie volontaire lorsque l’intéressé se trouve dans un état où il ne peut plus communiquer et qu’il a écrit ses directives anticipées,
  • la facilité d’accès aux produits létaux dans d’évidentes conditions de sécurité.