Traitement discriminant, machisme et mépris

Traitement discriminant, machisme et mépris

Chroniques personnelles

         Par Dominique Kleitz                                  


 Bonjour Guy lechartier
“on savait que tu viendrais, je te connais ma p’tite”. Ce sont ces propos,  les vôtres, adressés à Françoise Conte qui m’ont été rapportés récemment par un adhérent. Indignée, j’ai téléphoné à l’intéressée  pour lui demander des précisions sur les circonstances dans lesquelles ces paroles avaient été prononcées
le récit de Françoise Conte n’a fait que redoubler mon indignation .
Nouvelle arrivée dans la région elle était venue participer à une réunion des adhérents de l’Isère à Grenoble .
Voici les faits rapportés par elle.
Sans aucun préambule, sans formule d’accueil des participants, sans introduction de l’ordre du jour, vous avez, au micro, devant la trentaine d’adhérents présents, énoncé  toute une série d’accusations  à son encontre. Elle m’a dit avoir été sidérée par la brutalité de cet accueil. Sidération qui l’a empêchée de répondre à ces accusations.

 Sa demande d’avoir connaissance de l’ordre du jour est restée sans réponse

      Question  1
Quelle justification pour une telle attitude vis-à-vis d’une adhérente qui arrive dans la région ?

 Vous êtes ensuite adressée à elle avec ces mots : “on savait que tu viendrais, je te connais,ma p’tite” propos machistes, méprisants, inqualifiables et inacceptables, en général, et d’autant plus tenus par un adhérent d’ Ultime liberté et qui est l’organisateur de la réunion.
 Vous pouvez ne pas être d’accord avec la prise de position d’une adhérente, cela ne vous donne nullement le droit d’être insultant avec elle.

    Question 2
  Etes-vous prêt à lui faire des excuses? c’est moi
 femme insultée  par vos propos qui vous le demande.

 Contrairement aux autres adhérents de l’Isère Françoise Conte n’avait pas reçu de courrier d’invitation à cette réunion. Elle l’avait repérée elle-même sur le net.
Nouvellement installée dans la région, comme je l’ai déjà précisé, elle’ avait souhaité s’y rendre pour faire connaissance avec le groupe local.

 Question 3
 Pourquoi n’avait-elle pas reçu le courrier d’invitation comme les autres d’adhérents ? Question pertinente puisque vous étiez au courant de son installation à Grenoble (“on savais que tu viendrais, je te connais… ” )

Comptant sur des réponses à mes questions,
bien cordialement à vous,
 Dominique Kleitz.

Commentaires : 7

  1. Mary-françoise Large dit :

    Merci Dominique pour la pertinence de ton intervention.
    Mary-Françoise

  2. Gilles Argoud dit :

    Tout individu qui cherche par ses propos à rabaisser publiquement un autre individu ne fait que révéler publiquement et reconnaître de fait son impuissance et sa faiblesse d’esprit. Il se méprise lui-même.

  3. crespy dit :

    Je suis plus qu’indignée, je suis scandalisée!
    Cela mériterait une mise au point publique à Grenoble.
    Et que dire des membres actifs du groupe de Grenoble qui n’ont même pas été capables de se désolidariser de ce comportement ignoble??
    Jacqueline

  4. Philippe MICHEL dit :

    J’ignore qui est Monsieur Guy Lechartier et je ne l’ai jamais rencontré.
    En tant qu’homme, je désavoue les propos et la façon de faire de mon concitoyen Guy Lechartier.
    Je regrette que l’on puisse encore en juin 2021 tenir une telle position.
    A quoi ont servi tout les efforts d’éducation développés par la France en direction de sa population et ce depuis le plus jeune âge et depuis des décennies.
    Un militant, un militant UL, un homme chargé de l’accueil de ses semblables au sein d’une réunion de militants dans une ville universitaire comme Grenoble qui est incapable d’avoir une posture correcte, c’est alarmant pour le genre humain et plus particulièrement pour les individus «  genrés homme ».
    Je crois qu’une femme n’aurait pas osé être aussi discourtoise.
    Signé: Philippe MICHEL

  5. Lechartier Guy dit :

    Dominique m’a envoyé ce mail auquel j’ ai répondu.
    Elle ne m’a pas indiqué qu’elle le ferait paraître sur le site du CRD.
    Je lui demande donc de joindre ma réponse.
    PS:J’ai été informé par un tiers.

  6. Lechartier Guy dit :

    Dominique ne semble pas décidée à mettre ma réponse sur le site ; je vais donc en refaire une car j’ ai mis la première à la poubelle ( je ne suis pas assez méfiant).
    1- Je n’ai pas dit “…. je te connais ma p’tite”.
    2-La convocation a été envoyée avec un ordre du jour aux adhérentes et aux adhérents de l’ Isère à partir de la liste à jour début juin.
    3-Françoise étant déjà venue à notre réunion d’ octobre 2020 j’ai pensé que si elle était à Grenoble nous la verrions , la réunion étant annoncée sur le site d’UL.
    4-J’ai mis en cause Françoise à propos d’ un document qu’ elle a écrit le 6 mai 2021 à 20h03.
    Je cite” tous les inculpés ont en effet déjà eu des frais que l’Association n’a pas envisagé de prendre en charge.Qui a payé les frais de voyage et d’ hébergement à Paris depuis Toulouse, Nîmes, Rennes, Grenoble, etc, pour les convocations au tribunal ? Pas l’ Association, à ce que j’ en sais.”
    JE SUIS LE TRESORIER D’ UL ET J’AI REMBOURSE TOUS LES FRAIS INHERENTS AUX INCULPATIONS,
    conformément aux décisions du CA.
    La collecte a été lancée en référence aux 11 inculpés or, au moins 9 d’ entre eux n’ ont pas été consultés pour savoir s’ils étaient d’ accord.
    De plus parmi les 9, un est pris en charge par ” Le Choix” et les réserves d’ UL sont largement suffisantes pour faire face.
    Lors du lancement de la collecte il a été indiqué que le relevé des transactions serait régulièrement publié sur le site internet du CRD.
    A ce jour il n’en est rien.
    J’ affirme donc que cette collecte a été lancée sur la base de MENSONGES.

    • Françoise Conte dit :

      Eh bien, Guy, quel pataquès !

      Qui souhaitais-tu mettre au courant de ce que “as mis à la poubelle car tu n’es pas assez méfiant” ?
      Tu avais le choix entre écrire un courriel à une seule personne, Dominique, et poster un commentaire sur le site du CRD. Tu as mis en oeuvre un truc intermédiaire bizarre : tu as écrit individuellement, pour reprocher ensuite à ta destinataire de ne pas avoir obtempéré à ta demande de te relayer sur le site. C’est toi qui es responsable du choix que tu as fait -notion qui m’importe, comme à nous tous- et je trouve tortueux que tu t’en dédouanes, pour accuser de censure une personne qui n’avait pas à prendre une décision à ta place. La méfiance n’a rien à voir là-dedans.

      Quant au contenu de ton commenaire, …
      Tu pars sur un thème qui n’est pas celui de cette rubrique personnelle, via un document que j’ai écrit “le 6 mai 2021 à 20h 23”. Il est sur le site du CRD, en commentaire à l’article “appel au soutien des militants mis en examen par le tribunal de Paris”. Ce que tu écris avait peut-être sa place à la suite de cet article, pas ici. Je trouve peu honnête que tu inclues dans ton commentaire une accusation contre moi sur un thème hors sujet. C’est un procédé souvent utilisé pour détourner l’attention, et renverser les rôles. Tu le fais trois fois dans ton texte, en mettant des gens en position d’accusés, ce qui te permet de te présenter en victime : je serais une affabulatrice, Dominique ne semblerait “pas décidée” à t’obéir, et ceux qui ont lancé la collecte proféreraient des “mensonges”

      Je suis mal barrée ! Guy, tu m’accuses ici de mensonge. Cela s’ajoute au fait que tu es l’un des plaignants, dans la procédure d’exclusion qu’Ultime Liberté a lancé à mon encontre et à celle de Jean Brissonnet (voir ma rubrique personnelle “Comment devient-on adhérent d’Ultime Liberté ? Comment se perd cette qualité ?”).
      Quand tu quitteras ta casquette d’accusateur pour mettre celle de juge, (pour Jean, début juillet, pour moi fin juillet), seras-tu loyal, équitable, impartial ?
      Françoise Conte

Ajoutez votre commentaire