Vers les élections d’octobre 2021

Vers les élections d’octobre 2021

Comme vous allez pouvoir le constater, le nouveau site du CRD qui annonce la participation d’un groupe de candidats pour les élections au conseil d’administration d’Ultime Liberté vient d’être mis en ligne.

Les candidatures individuelles ont été adressées à la présidente et au secrétaire général ainsi que la déclaration de candidature collective de tous les candidats.

Pour le moment nous n’avons reçu aucun accusé de réception de la direction d’Ultime Liberté pour dépôt de ces candidatures.

Nous supposons donc qu’elles ont été enregistrées sans problème.

Le groupe de direction du CRD.

Commentaires : 4

  1. Dominique Kleitz dit :

    Information claire, importante et prudente.
    Merci au CRD.
    Dominique Kleitz

  2. Alain Flamant dit :

    ci-joint le mail que je viens d’envoyer aux membres du CA

    Mesdames et messieurs les membres du CA

    Je viens de prendre connaissance du compte rendu des séances du 05 et 26/07/2021 du CA et c’est avec stupeur que j’ai appris l’exclusion de 2 des opposants à l’actuel CA, Claude Brissonnet et Françoise Comte, qui avaient obtenu environ 40% des suffrages lors des dernières élections pour des motifs pour le moins ambigus.
    De telles pratiques, dignes de l’ancienne URSS, de la Corée du Nord et de toutes les dictatures ayant actuellement cours à travers le monde est inadmissible dans une association comme la notre.
    On répond à l’opposition par des propositions ou par un débat, pas par une exclusion.
    Considérant que, par ce vote unanime, les membres actuels du CA se sont déconsidérés, je ne voterai pour aucun d’entre eux lors du prochain vote

    Cordialement

    Alain Flamant
    06 87 01 86 80

    • His dit :

      Bonjour Alain,
      je partage entierement le contenu de votre mail,et donc je partage vos conclusions.
      Avec un regret ,tres technique……il eut fallu d’abord, en toute urgence..de contrer AG…dans les deux mois suivant reception de CR…et l’attaquer sur le fond……cela n’a pas etait fait. Donc les resultats de cette AG sont gravés dans le marbre et font fois ……j’avais proné cette eventualité aupres der FC et CB….mais aucune ecoute donc RIEN et le resultat e’st acquis pour le couple BOKASSIEN…et fais foi.
      A ne pas confondre avec l’attitude”collaborationiste” du meme couple ,en delivrant l’ensemble des Noms,Codes ,N° adherent ,etc… qui est en Droit une autre affaire.Tout aussi condamable, dans d’autres temps de manieres plus definitive.
      IL faut donc ,par obligation de clarté,d’information transparente,ne pas melanger les uns et les autres.
      Notre manque de reactivités adequate …fait qu’il est difficile de se faire comprendre.
      Le fond des affaires,quand meme,jette le plus grand discredit sur le Couple Bokassien,,mais aussi sur la tenue et fond et les votes de L’AG.
      Aux plaisirs de vous lire.
      JP His
      06 75 12 26 45
      N° adherent …..3 mille et la suite, n’ayant pas renouvelé ma cotisation…toujours sympathisant UL,surtout lorsque je vois les derives sectaires de l’ADMD

  3. Françoise Conte dit :

    Contrer l’AG d’octobre 2020 à Nîmes (comme toutes les précédentes d’ailleurs) ?
    Il aurait été inutile d’envoyer un courrier “dans les deux mois, pour attaquer sur le fond”, contrairement à ce que pense l’auteur du commentaire précédent. C’est bien dommage !
    Mais, comme toutes les associations loi 1901, UL a écrit ses propres lois, qui sont ses statuts et son règlement intérieur. Ceux-ci ne se réfèrent pas au code électoral de la République, qui prévoit cette méthode.
    En adhérant, chacun a accepté de fonctionner, par contrat, selon les statuts et le règlement intérieur d’UL. Si un adhérent n’est pas content de ce contrat, par exemple en s’apercevant qu’il ne permet pas de contrer une élection, tant pis pour lui. La direction actuelle considère qu’il n’a qu’à quitter l’association, en ne renouvelant pas sa cotisation. Cette méthode individuelle d’expression de son désaccord se pratique en effet beaucoup ! On adhère, on s’aperçoit qu’UL ne répond pas à son attente et qu’on ne peut rien faire changer, alors on s’en va.
    Le CRD propose la seule réaction collective techniquement possible :
    gagner les prochaines élections au CA ! Alors, nous changerons les statuts ! Nous aurons enfin une association démocratique !

    Le CA actuel m’a exclue d’Ultime Liberté le 26 juillet 202, pour avoir contesté son fonctionnement. Depuis, je suis exceptionnellement acceptée par le CRD comme collaboratrice sans droit de vote (ainsi que Jean Brissonnet). Notre réadhésion à UL sera acceptée par le nouveau CA dans le cas où les candidats du CRD y seront majoritaires.

    Françoise Conte

Ajoutez votre commentaire